Michèle Richard

 
 
 

Les années 60! Michèle est partout… en tête des palmarès, sur les scènes du Québec, en première page des ...

 
 
 

journaux, elle fait la pluie et le beau temps. On la demande partout: elle accorde des entrevues, elle donne généreusement. Pour Michèle ça fait partie du show business; pourtant elle sera blessée par ces journalistes en manque de sensation. Michèle est une manne pour ces gens là: dès qu’elle fait la première page d’un journal, ou magazine les ventes augmentent d’une façon incroyable. Beaucoup plus tard, elle deviendra sélective en choisissant et le journal et le journaliste… mais elle n’en est pas là. C’est l’époque des grands hits chez Trans Canada: Je suis libre ! Michèle, sans le savoir, est bien de son temps. En vraie jeune fille, elle chante ce qu’elle vit, ce qu’elle vivra toujours et qui rejoint ses fans: elle vient d’ouvrir une porte importante pour la jeunesse qui recherche la liberté: libre de choisir, libre de lutter, libre d’aimer! Michèle Richard est une référence pour les milliers d’adolescentes qui la prennent pour modèle. On copie son look vestimentaire, sa coiffure, son maquillage. Inconsciente de son impact, elle est à l’affût de tout ce qui est original: coiffure, robe, pas de danse…tout la passionne. Sans le savoir, elle crée un état d’âme, une joie de vivre! Les hits s’enchaînent: Ça va, je t’aime, Verres fumés,Larmes sur mes joues…Michèle chante les vraies chagrins d’amour d’adolescentes et enfin, Les boîtes à gogo qui fait l’objet d’un scopitone, (aujourd’hui vidéo-clip). L’équipe avait tourné le clip Les boîtes à gogo dans la discothèque la plus à la mode de l’époque La Mousse-spathèque. Michèle, bottes blanches et mini jupe, innovait encore. Aujourd’hui Madonna fait des vidéos-clips, en 1964 Michèle faisait des scopitones. La plus belle pour aller danser écrite par Charles Aznavour est un succès instantané. Elle n’est pas la chanson fétiche de Michèle; mais Michèle est magique dans son interprétation. Quand on entend La plus belle pour aller danser on voit Michèle rayonnante. Une silhouette se dessine et commence à prendre sa place: La Richard ! À L’occasion de L’Expo 67, on demande à Michèle de créer la chanson thème de L’Expo 67, écrite par Stéphane Venne Un jour un jour. Elle vient d’être couronnée Miss Radio-Télévision 1967. La chanson J’écoutais la mer lui donne en 68, le trophée MIDEM, à Cannes. C’est le pendant de ce que Mireille Mathieu a reçu en France. Michèle le reçoit pour ses ventes au Canada français. Ses chansons reflètent le goût de sa génération. À la sortie du film Bonnie And Clyde elle fait équipe avec celui qui est devenue son producteur fétiche, Denis Pantis, le temps d’une reprise du troublant duo incarné à l’origine par Brigitte Bardot et Serge Gainsbourg. Arrive ensuite la chason Les hommes non,non,non. Michèle ne l’aimait pas, Denis Pantis la voulait… résultat incroyable: elle a été le plus gros vendeur, son plus grand succès. Et pourtant elle ne l’a jamais chanté en spectacle. Elle nous surprend avec le concerto de Tchaîkovski Ne t’en fais pas, image qui restera toujours dans nos mémoires quand la première fois, elle chante debout au piano à queue avec toute l’arrogance de la jeunesse à Jeunesse d’aujourd’hui. Par la suite, elle apprend vite à monter ses propres mini-concerts; de plus, elle fait des tournées avec radio mutuel et musicorama. Elle se joint, aussi à d’autres artistes pour des tournées d’été. En cette année record, on lui demande de co-animée Jeunesse d’aujourd’hui tantôt avec Pierre Lalonde, tantôt avec Joël Denis… un résultat à la hauteur des attentes. Prête à relever de nouveaux défis, elle publie une auto-biographie, écrite par Jacques Matti Michèle Richard raconte Michèle Richard. Puis, elle effectue une tournée pour les Forces armées canadiennes à travers l’Inde, le Pakistan, l’Afrique, la France, la Grèce mais c’est en Allemagne, à Frankfort pour le 22 ième régiment,ou 2,000 soldats québécois l’attendent, qu’elle triomphe. - Hélène Fontayn

 

Afin de pouvoir visionner les scopitones et écouter les extraits musicaux, vous devez avoir le logiciel Windows Media PLayer installé sur votre ordinateur. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez le télécharger en cliquant sur le logo ci-contre.

Les années 70
$ 7,99



L'album de Noël
$ 9,99



Ma vie... 50 chansons (2 CD)
$ 24,98